Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Plaine du Roussillon, Agence immobilière RIVESALTES 66600

Reconnaître un mur porteur

Publiée le 30/10/2018

Vous venez d'acheter une maison sur Rivesaltes ou ses alentours et vous souhaitez faire des travaux pour la moderniser ou tout simplement la mettre à votre goût, voici quelques petites informations sur les murs porteurs avant de vous lancer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Murs porteurs : les piliers de la maison

 

 

 

Les murs porteurs forment l’ossature de votre habitation. Ce mur est destiné à supporter la charpente et la structure des planchers d'un bâtiment. Placés sur les côtés et parfois au milieu de la maison, ils ne peuvent être modifiés ou démolis sans précaution. En effet, abattre un mur porteur ou y aménager une ouverture peut déstabiliser la structure de votre maison, voire provoquer son effondrement !

 

Mur porteur ou cloison ?

 

 Un mur porteur est beaucoup plus épais qu’une simple cloison séparant deux pièces : dans les habitations récentes, il doit mesurer au moins 15 centimètres d’épaisseur. En général, ils sont aussi superposés de la cave au grenier. De plus, les murs sur lesquels s’appuient les poutres sont des murs porteurs. Si vous disposez des plans initiaux de votre habitation, vous verrez clairement apparaître les lignes : les lignes pleines et épaisses constituent les murs porteurs. Les lignes fines représentent les cloisons non porteuses. Vous pouvez aussi tapotez le mur en question, si il sonne creux, il s'agit d’une cloison. En revanche, s’il sonne plein et que vous constatez une plus grande densité, il est très probablement porteur.

 

La réglementation 

 

Si vous habitez une maison individuelle, faites une déclaration de travaux à la mairie avant de modifier un mur porteur. Un état des lieux contradictoire sera également nécessaire dans le cas d’un mur mitoyen. Si vous vivez dans une copropriété il vous faut obtenir l’aval des copropriétaires avant d’entamer les travaux.  

Notre actualité